L’Homéopathie : le TOP 10 des informations à connaître

boiron logo

Il y a quelques semaines (déjà ! que le temps passe vite !), j’étais conviée par le groupe Boiron à Marseille dans un charmant café familial, le ouimum’s (note pour pour tard : il faut à tout prix que je vous parle de ce lieu) pour aborder le thème de l’homéopathie et l’enfant.

boiron logo

Même si j’étais déjà une utilisatrice d’homéopathie, cette réunion informative, parfaitement menée par le Dr Frédéric Voirin (médecin homéopathe), m’a permis d’effacer toutes les idées reçues dont on avait pu me parler sur cette médecine douce et d’approfondir mes connaissances.

Je vais essayer de vous regrouper toutes ces informations sous forme d’un TOP 10 😉

 

Homéopathie c'est quoi

Malgré ce qu’on peut en penser, l’homéopathie est un médicament. Et c’est, par définition, l’utilisation de substances actives en concentrations infinitésimales.

Chez Boiron, on trouve 2 types de traitements homéopathiques :
les “dilutions de souches” : les petits flacons de granules, ou les doses, qui sont en fait des dilutions d’une matière première (cf. le prochain point) et qui permettent une réponse plus spécifique.
les “spécialités” : sous forme de pastilles, sirops, unidoses buvables, pommades, … qui sont des mélanges de plusieurs principes actifs répondant aux symptômes les plus courants d’une affection. Ces spécialités sont super pratiques pour traiter rapidement les douleurs dentaires de bébé (Camilia), ou un coup (Arnigel) ou encore toutes les irritations cutanées (celle que ma Maman appelle la “crème miracle”, Homéoplasmine).

 

fabrication de l'homéopathie

La fabrication du médicament homéopathique se fait en 4 étapes (le détail et des vidéos sont disponibles sur le site Boiron) :

  1. la récolte des matières premières, dites “souches” :
    L’homéopathie utilise plus de 3 000 souches issues du monde végétal, minéral et animal.
    Concernant les plantes, par exemple, elles sont récoltées dans leur environnement naturel, et le plus sauvages possible (pour éviter la pollution).
  2. la macération :
    Les souches sont placées dans un mélange d’eau et d’alcool, où on les laisse macérer. On obtient alors une teinture mère.
  3. la dilution :
    La teinture mère est diluée dans 99 doses d’alcool pour obtenir la 1ère dilution, ou 1 CH.
    La dilution 1 CH est diluée dans 99 doses d’alcool pour obtenir la 2ème dilution, ou 2 CH.
    Ainsi de suite jusqu’à 30 CH.
  4. l’imprégnation :
    On pulvérise la dilution souhaitée à 3 reprises sur des granules neutres.
    Et voilà !

 

l'homéopathie ça marche ?

Comme je l’ai dit dans la première partie, l’homéopathie est un véritable médicament, il fonctionne donc sans y croire. Au même titre que vous n’avez pas besoin de croire dans votre doliprane, ni de prier le dieu spasfon pour espérer avoir un résultat 😉

Le plus important pour que ça marche c’est surtout de faire le bon choix !
L’homéopathie est une thérapie individualisée.
Pour une même maladie chez 2 individus, la réponse homéopathique ne sera pas forcément la même en fonction de la nature de la personne et de ses symptômes.
Par exemple, lors des poussées dentaires chez l’enfant, le traitement différera si la réaction se situe plutôt sur les douleurs au niveau des gencives, sur l’irritabilité ou sur les diarrhées. Pour une réponse globale de ces symptômes, on pourra prendre du Camilia.

Comme nous étions un peu septiques sur ce point, le Dr Voirin a mis en avant une étude sur des dindes (ça me poursuit !) d’élevage.
Ces dindes, au moment du transport vers les zones d’abattage, sont tellement stressées qu’elles ont tendance à se blesser en se donnant des coups de bec, … Pour l’étude, on a donc administré un traitement homéopathique aux dindes pour les apaiser. Au final, on s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup moins de blessures.
Comme l’effet placebo ne fonctionne pas avec les animaux, on se rend bien compte qu’il n’y a pas besoin d’y croire pour que ça fonctionne.
Mais malgré tout, à la fin de l’histoire, les pauvres petites dindes sont quand même tuées et mangées !

 

quel traitement homéopathique pour moi

  • tout seul, à l’aide de livres sur l’homéopathie ou bien grâce à un ancien traitement ou encore grâce aux spécialités Boiron (voir le 1er point).
    L’auto-médication est possible avec l’homéopathie, mais je dois avouer que pour avoir un traitement ciblé, il vaut mieux demander conseil.
  • en rendant visite à son pharmacien
    N’hésitez pas à demander quelle est la personne de l’équipe qui a été formée !
  • en consultant un médecin homéopathe
    En France, tous les homéopathes sont des médecins ! Et, comme nous l’a confirmé le Dr Voirin, il n’hésite pas à rédiger des ordonnances “mixtes” : médecine traditionnelle + homéopathie quand cela est nécessaire.
  • en consultant sa sage-femme pendant la grossesse par exemple
    Elle sera de bon conseil pour soulager les maux de grossesse, favoriser le travail pendant l’accouchement, ou contribuer à un bon allaitement

 

posologie homéopathie

Selon le conseil reçu, votre traitement comprendra des granules et/ou des doses de mini-billes.
En règle générale (mais ça dépend des écoles), la posologie est de 5 granules par prise.

La fréquence des prises dépendra du traitement.  Il n’y a pas de délai à attendre entre 2 prises comme avec un médicament traditionnel.
Par exemple, votre enfant est tombé et s’est cogné, vous lui donnerez alors de l’arnica (9 CH est la dilution moyenne) toutes les 15-30 minutes au départ, puis vous espacerez petit à petit les prises.

L’homéopathie peut également se prendre à n’importe quel moment de la journée.
Bref, pas besoin de jeter son dentifrice à la menthe, de brûler ses capsules de café ou de repousser sa prise parce qu’on a mangé !
La seule règle est de ne pas prendre d’homéopathie pendant un repas et d’avoir si possible une bouche neutre. En gros, si vous avez toujours au palais le goût du moelleux au chocolat que vous venez de dévorer, attendez que le goût passe !

Petit plus, Boiron met à la disposition de tous, un application gratuite pour iPhone : Oméomémo. Cette application permet d’enregistrer la posologie des médicaments à prendre pour tous les membres de la famille, qu’il s’agisse d’homéopathie ou non !

 

homéopathie bébé enfant

Pour commencer, il n’y a pas de dilution enfant, ni de quantité spécifique, … On utilise les mêmes produits que pour les adultes.

Pour un nourrisson, le mieux est de faire fondre les granules de la prise (même s’il y a des granules différentes) dans un biberon rempli de 10ml d’eau (prévoir 15 minute de fonte) et de le faire boire à bébé avant son biberon de lait (ou le sein). La quantité d’eau n’est pas obligatoire, mais le Dr Voirin nous l’a conseillée pour que la dose soit vite bue par bébé qui n’aura pas le temps de se rendre compte que ce n’est pas du lait ! Ni vu ni connu j’t’embrouille 😉 Répéter cela plusieurs fois dans la journée en fonction du nombre de prises.

Si le bébé est un peu plus grand, vous pouvez lui donner son traitement directement dans la bouche sans risque d’étouffement car les granules fondent très vite. S’il les avale ou les croque, plutôt que de les sucer, ce n’est pas grave !

 

mon bébé a avalé tout le tube de granules homéopathie

Du fait de sa nature (une granule contient une concentration infinitésimale de la matière traitante), il n’y a aucun risque de surdosage, ni d’effets secondaires.

 

efficacité homéopathie

Pour soigner un symptôme aiguë, l’homéopathie peut soulager aussi rapidement qu’un médicament traditionnel.

Lorsqu’on choisit l’homéopathie comme traitement de fond d’une maladie chronique, cela peut prendre un peu plus de temps.

 

j'ai touché avec mes doigts granules homéopathie

Mis à part le côté peu hygiénique du geste, les granules restent toujours actives même après les avoir touchées.

Les granules étant imprégnées plusieurs fois donc sur plusieurs épaisseurs, il n’y a pas de risque de perte !

 

comment trouver un bon homéopathe

Le mieux reste le bouche-à-oreille.

Il ne faut hésiter à demander à ses amis, à ses collègues ou aux autres parents à la sortie de l’école s’il ont un nom à conseiller.

Le pharmacien est également un bon baromètre. Il voit passer à longueur de journée des ordonnances, il pourra donc vous orienter plutôt chez un médecin ou un autre.

Boiron met également à disposition un numéro vert, le 0810 809 810 pour nous renseigner les coordonnées des médecins homéopathes situés à proximité. Cependant, les opérateurs ne sont pas autorisés à émettre un jugement sur les médecins cités.

Pour finir, vous pouvez également visiter le site du Syndicat National des Médecins Homéopathes Français. Cependant, seuls les médecins syndiqués (ça ne veut pas dire forcément les meilleurs) font partie de leurs listes.

 

Vous pouvez également lire les comptes-rendus des autres blogueuses présentes : Maman Pipelette, Virginie B., Blog de Mère, Swag Mummy. Une petite pensée pour mes copines sudistes qui n’ont pas pu être là !

Merci encore Boiron !!!

Et vous ? vous utilisez l’homéopathie au quotidien ? ce billet vous a éclairé sur quelques points ?

Rendez-vous sur Hellocoton !